Pavés de cabillaud à l’huile de safran cuisson basse température, risotto au champagne et oignons rouges

Que ça fait longtemps que je n’ai rien posté….

Je reprends avec une cuisson du poisson qui me permet de l’apprécier. Je cuisine très peu de poisson. Je me contente de le déguster au restaurant ou chez les autres. Il m’arrive d’en préparer mais je suis incapable de le manger ensuite.

DSC_0041bEt puis j’aime uniquement les poissons blancs, pas trop forts. Un peu pénible dirons-nous…

Cette cuisson douce au four, est vraiment idéale. Le produit est cuit à cœur, sans odeurs et reste très moelleux. Préparé de cette façon, je l’apprécie vraiment.

DSC_0045bQuand il me reste un fond de champagne, je l’intègre dans une recette. Ici à la place du vin blanc dans le risotto, j’ai utilisé du champagne champagne.

Astuce cuisson risotto :si vous aimez le risotto très crémeux, il ne faut pas arrêter de le remuer et le mouiller très régulièrement. C’est la recette authentique. Des fois je l’aime plus compact en accompagnement. Pour cela, j’attends l’absorption complète du liquide avant de remuer et d’en rajouter. Dans ce cas, le riz absorbe tout le liquide et il est moins crémeux.

DSC_0035bDSC_0040bPavé de cabillaud à l’huile de safran cuisson basse température, risotto au champagne et oignons rouges (2 personnes)

Huile au safran

  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive de bonne qualité
  • 5 ou 6 pistils de safran

Au moins deux ou trois heures avant la cuisson, mélanger l’huile et le safran. Laisser infuser. Le safran est assez fort. Diminuer la dose selon votre goût.

Pavés de cabillaud à ‘huile de safran cuisson basse température

  • 2 pavés cabillaud
  • sel, poivre
  • huile de safran

Préchauffer le four à 110°. Saler (peu), poivrer les pavés. Les disposer dans un plat allant au four et verser dessus l’huile de safran. Faire cuire 20 à 30 minutes selon votre four.

Pendant la cuisson, préparer le risotto

Risotto au champagne et aux oignons rouges

  • 1 petit oignon rouge ou 1/2 gros
  • 1 verre de champagne
  • 1 litre de bouillon de bonne qualité et chaud
  • 160 grammes de riz arborio ou carnaroli
  • 1 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Je ne mets pas de parmesan avec un plat de poisson mais ce n’est que mon goût !

Préparer le bouillon et le laisser sur le feu très bas pendant la préparation.

Faire chauffer l’huile en même temps que l’oignon émincé pur éviter une coloration. Sur feu moyen. Après quelques minutes, quand l’oignon commence à être plus tendre ajouter le riz. Laisser cuire le riz à sec quelques minutes, les grains doivent devenir translucides. Puis ajouter le champagne. Ce choc thermique sur le riz est une étape incontournable.

Bien remuer, baisser le feu. Attendre que le champagne ait été absorbé puis ajouter une louche de bouillon. Remuer sans cesse. Mouillez à nouveau quand le riz a absorbé une grande partie du bouillon (mais il ne faut pas attendre l’absorption complète!)

La cuisson dure de 18 à 25 minutes environ. Regarder les indications sur le paquet. Un risotto se surveille, ce n’est pas un plat qu’on laisse tranquillement mijoter. Il faut le remuer pour qu’il reste crémeux et ajouter très fréquemment du bouillon.

Quand le riz est cuit (gouttez c’est le mieux), ajouter la crème, saler si besoin et servir aussitôt.

Si vous souhaitez un risotto moins crémeux poursuivez la cuisson et cesser d’ajouter du bouillon. Quand vous obtenez la consistance souhaitée, servez. C’est ce que j’ai fait pour cette recette.

Assemblage

Dresser le poisson, son jus de cuisson et le risotto.

DSC_0032b