Mon régressif à moi – Gratin de courgettes, jambon haché, emmental rapé

Pour beaucoup le côté régressif dans la nourriture vient du sucré. Pour moi ni nutella, ni crêpes, ni gaufres, ni confiture mais du jambon blanc haché. Les coquillettes ou la purée c’était meilleur avec le jambon haché.

Le réconfort se trouve dans le jambon haché… Va comprendre?

DSC_0006bDSC_0010b Fût un temps où mes goûters étaient salés, où je préférais le fromage au dessert. Puis un jour tardif approchant dangereusement de la trentaine, je suis tombée dans un gâteau au chocolat pour plonger ensuite dans de la chantilly et pour terminer par me prélasser dans un tiramisu. Malgré une soudaine attirance vers le sucré, mes plaisirs gustatifs d’enfant étaient salés.

DSC_0015b

DSC_0016b

Un déjeuner solo un dimanche… Une envie de confort… Un besoin de sécurité? Le jambon blanc haché est fidèle au poste. Une recette très simple, pas du tout innovante mais qui moi, me comble.

DSC_0027b

Gratin de courgettes, jambon haché, emmental (2 personnes)

  • 4 courgettes
  • 4 tranches de jambon blanc (de chez le boucher, c’est encore meilleur!)
  • 100gr d’emmental râpé
  • 25 cl de crème liquide
  • Sel et poivre gris

Couper les courgettes en rondelles, les mettre dans un plat à gratin.

Verser la crème,saler, poivrer et remuer pour bien mélanger.

Disposer dessus le jambon haché puis le fromage.

Cuisson : 15 minutes à 200°, puis 15 minutes à 185° pour des courgettes encore croquantes.

DSC_0029b

PS : j’ai terminé en testant le Mug Cake… Oups… Recette à suivre dans une nouvelle rubrique.

Publicités

Vanille un jour, vanille toujours – Crèmes velours à la vanille et à la fève tonka

On l’aura compris, je suis vanille addict… Et dans les crèmes, je craque ! Puis j’ai découvert la fève tonka. Je la marie souvent à la vanille au grand désespoir de Mister ma Moitié qui n’est pas très fan de cette épice.

DSC_0157bDSC_0148b

Ici, une recette inspirée par le magazine Cuisine Actuelle hors série, recettes express (mais/juin 2012). J’aime bien ce magazine. Ce n’est pas le plus design, mais les recettes sont « faisables » et « bonnes », ce qui est quand même une grande qualité pour un magazine cuisine !! Il y avait dans cette crème du citron, mais je ne l’ai pas mis. La faute à qui?

DSC_0146b

Crèmes velours à la vanille et à la fève tonka (4 personnes)

  • 30 cl de lait
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 80 gr de sucre
  • 20 gr de farine
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • une gousse de fanille
  • une pincée de fève tonka râpée
  • 20cl de crème liquide entière

Fendre la gousse de vanille en deux, prélever les grains et les mettre dans une casserole avec le lait.

Porter le lait, le sucre vanillé et la gousse de vanille fendue et les grains à ébullition.

Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine.

Verser le lait chaud sur ce mélange, bien homogénéiser. Remettre sur feu et faire bouillir deux minutes en remuant sans cesse. Laisser refroidir. Ajouter la fève tonka.

Monter la crème en chantilly et incorporer doucement à la crème vanille.

Mettre quelques heures au frais. Puis : régalez-vous !!

DSC_0155bDSC_0145b

Souvenirs souvenirs – Riz au lait à la vanille

Je pense être une des rares personnes à ne pas associer le riz au lait à mon enfance. Le riz au lait, c’est un dessert que j’ai apprécié (et adoré) plus tard…

Je l’aime crémeux et très vanillé. Il y a tout un tas de recettes de riz au lait. Dans la mienne je mets de la crème et du lait entier.

Pour plus de légèreté on peut mettre de la crème et du lait demi-écrémé ou uniquement du lait demi-écrémé.

J’ai découvert dans mon magasin bio les produits de la marque maison vanille. Des gousses, du sucre vanillé, de l’extrait… La saveur est superbe. Quelle qualité ! Et vu ma passion pour la vanille, il fallait que je parle de ces magnifiques produits. http://www.maisonvanille.com/

Riz au lait à la vanille

  • 120 gr de riz rond
  • 100 gr de sucre
  • 75 cl de lait entier
  • 20 cl de crème liquide
  • Une belle gousse de vanille

Faire cuire le riz dans l’eau bouillante 3 minutes et rincer. Cette étape n’est pas obligatoire, certains sont contre. Moi je préfère laver le riz avant de l’utiliser.

Faire bouillir le lait, la crème et les grains de vanille grattés sur la gousse. Ajouter le sucre et le riz.

Poursuivre la cuisson de 30 à 40 minutes sur feux doux. Plus la cuisson sera longue, moins il y aura de liquide.

Personnellement je l’aime très crémeux, donc j’arrête la cuisson vers 30 minutes.

Laisser refroidir et mettre au frais.

Acidulées – Tartelettes aux pamplemousses et au cointreau

Une recette inspirée du magazine Saveurs Hors série, spécial fête. Ils proposaient une recette mixant différents agrumes. J’ai choisi d’utiliser uniquement des pamplemousses.

Cette recette n’est pas du tout amère. La crème est assez douce. J’ai fait une moitié des tartelettes sans quartiers de pamplemousses. On peut mettre une meringue dessus. Je le ferai demain quand les tartes seront bien froides.

Tartelettes aux pamplemousses et au cointreau (environ 16 petites)

Pâte

  • 120 gr de beurre à température ambiante
  • 100 gr de sucre
  • un oeuf
  • 200 gr de farine
  • 50 gr de poudre d’amande

Battre le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit  crémeux. Tout en continuant de fouetter, ajouter l’oeuf puis la farine et la poudre d’amande tamisées. Former une boule quand tous les ingrédients sont mélangés. Mettre sous film étirable et placer une heure au frigo.

Pendant que la pâte repose, préparer la crème au pamplemousses et cointreau

Crème aux pamplemousses et cointreau

  • 180 ml de pamplemousses pressés (environ 1 gros)
  • 20 ml de cointreau
  • 140 gr de cassonade
  • 100 gr de beurre
  • 4 oeufs

Mettre ces ingrédients dans un saladier que l’on dépose sur une casserole d’eau frémissante sur feu moyen. Fouetter jusqu’à ce que le mélange épaississe et prenne la consistance d’une crème. Cela prend un certain temps, puis d’un coup ça épaissie. Laisser refroidir et mettre 2 heures au frigo.

Sortir la pâte. Garnir des moules à tartelettes préalablement beurrés. Je n’ai pas étalé ma pâte. J’ai pris des petites boules et j’ai étalé ma pâte avec les doigts. Les moules étant petits, cela est plus facile. Faire des trous à la fourchette.

Préchauffer le four à 180°.

Une fois tous les moules remplis, poser un carré de papier cuisson sur chaque moule et mettre un poids (lentilles, haricots… ).

Mettre au four 12 minutes. La pâte étant restée claire à cause du papier cuisson, j’ai poursuivi la cuisson 3 minutes à 200°.

Sortir les tartelettes, les démouler et les laisser refroidir.

A l’aide d’une poche à douille ou d’un sachet de congélation, répartir la crème sur les tartes froides.

Vous pouvez également déposer des quartier de pamplemousses frais sur la crème. Ou une meringue façon tarte au citron meringuée.A suivre…

Bar à soupe – Crème de chou-fleur

J’avais envie d’une soupe blanche. Je trouve que c’est appétissant. J’ai opté pour le chou-fleur, c’est la crème du Barry. On peut aussi essayer avec des panais ou des topinambours (plus grises). Si vous avez d’autres idées de soupe blanche, je suis preneuse.

La période des soupes ne fait que commencer…

Crème de chou-fleur (4 belles assiettes)

  • 1 gros chou-fleur
  • 2 petits oignons blancs
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • une petite brique de crème liquide (allégée… ou non)
  • sel
  • noix de muscade
  • huile d’olive ou huile de noisette selon votre goût

Faire revenir les deux oignons émincés dans un peu d’huile d’olive. Ajouter la gousse d’ail pelée et émincée. Mettre les bouquets du chou-fleur lavés. Couvrir d’eau à hauteur, mettre le cube de bouillon. Saler très légèrement (selon le bouillon cube que vous utilisez).

Quand le chou-fleur est cuit. Le mixer avec son jus de cuisson (quantité de jus selon la consistance souhaitée)  et la crème au blendeur sans laisser de morceaux. Servir avec un filet d’huile d’olive ou d’ huile de noisette et de la noix de muscade rapée . On peut également déposer quelques lardons croustillants ou des lamelles de jambon cru.

So fresh – Glace bio à la vanille

La vanille est mon épice préférée. J’aime son goût, son odeur aussi bien en cuisine que dans la vie courante. C’est donc tout naturellement que j’ai réalisé ma première glace au parfum de vanille. Me voilà équipée d’une belle sorbetière rose.  Après une attente d’une semaine durant laquelle j’ai scruté des centaines de recettes voici celle que j’ai réalisée.

Glace à la vanille bio

  • 4 jaunes d’œufs
  • 90 gr de sucre roux
  • 30 cl de lait
  • 20 cl de crème liquide
  • 1 gousse de vanille
  • Un sachet de sucre vanillé

Faire blanchir les jaunes, le sucre et le sucre vanillé au batteur.

Faire chauffer le lait, la crème et la gousse de vanille (ouverte en deux, les grains grattés et déposés dans le mélange). Faire chauffer le mélanger sur feu doux sans faire bouillir. Arrêter le feu, couvrir et laisser infuser 10 minutes. Retirer la gousse.

Verser sur le mélange sucre/oeufs. Mélanger et remettre quelques minutes sur feu doux pour faire épaissir. Ne pas faire bouillir, le feu doit être doux. Remuer sans cesse. Le liquide doit napper la cuillère en bois.

Laisser complétement refroidir le mélange. Puis mettre dans la sorbetière 45 minutes.

Déguster de suite, la glace sera crémeuse ou déposer la au congel dans un tupperware.

Que faire avec les blancs d’oeufs??? Des financiers par exemple…

Financiers

  • 3 blancs d’œufs
  • 25 gr de noisette en poudre
  • 60 gr d’amande en poudre
  • 150 gr de sucre glace
  • 50 gr de farine
  • 150 de beurre fondu

Faire chauffer le beurre noisette (état du beurre mis à chauffer, entre le moment de l’ébullition et le début de la coloration. A ce stade, sa couleur et son odeur rappellent la noisette grillée ). Le filtrer au chinois et le laisser refroidir.

Torréfier la poudre de noisette et la poudre d’amande quelques minutes dans une poêle à feu moyen.

Au batteur mélanger : la farine, les poudres torréfiées, le sucre, les blancs et le beurre refroidi mais toujours liquide. Battre énergiquement 2 minutes.

Préchauffer le four à 205°.

Beurrer des petits moules à financiers (rectangles) ou à petites bouchées, déposer la pâte (elle ne lèvera pas trop à la cuisson).Cuire 10 minutes.