Je pensais à elle – Cookies à la vergeoise, recette de Christophe Michalak, avec beaucoup de chocolat

Plusieurs mois que je pensais à elle en ouvrant mon placard à pâtisserie… Ce sachet écrit dans une langue étrangère. Cet ingrédient inconnu chez nous dans le Sud. Je gardais tout son mystère.

DSC_0003b

Qu’était-ce? Je  le réservais pour une occasion spéciale, une envie particulière. Finalement après une petite recherche, il s’agit de vergeoise, très utilisé dans les pays nordique. je ne me m’en suis jamais servi.

DSC_0004b

Elle, c’est ma belle sœur de cœur. Elle m’avait rapporté cet ingrédient, un jour.

Ce matin, une envie d’être ailleurs. Comme si dans le Nord ça serait plus chaleureux. Cet ingrédient mystère allait me faire voyager dans le foyer chaleureux d’un nid nordique. Ailleurs…

Un jour, on passera Noël en Suède… Oui il fera nuit, oui il fera froid, mais on l’aura fait…

Il parait que quand on utilise de la vergeoise dans ses cookies, on ne plus s’en passer. Je confirme. J’avais pourtant une recette infaillible. Elle faisait craquer tous mes cobayes. Et bien, je crois que je suis conquise par la vergeoise si peu employée chez nous dans le Sud.

DSC_0002bPS : tu nous manques!

Cookies à la vergeoise et au chocolat

  • 125g de beurre demi sel à température ambiante
  • 180g de vergeoise brune
  • 1 oeuf
  • 175g de farine type 45
  • 1 petite cuillère à café de levure
  • 200g de pépites de chocolat

Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter l’œuf puis les autres ingrédients.

Former des petites boules sur une plaque à pâtisserie. Faire cuire 12 minutes à 170°.

Dégustez très vite ! Pour les fans de chocolat (clin d’œil, on peut augmenter la dose..)

DSC_0006b

.

Pavés de cabillaud à l’huile de safran cuisson basse température, risotto au champagne et oignons rouges

Que ça fait longtemps que je n’ai rien posté….

Je reprends avec une cuisson du poisson qui me permet de l’apprécier. Je cuisine très peu de poisson. Je me contente de le déguster au restaurant ou chez les autres. Il m’arrive d’en préparer mais je suis incapable de le manger ensuite.

DSC_0041bEt puis j’aime uniquement les poissons blancs, pas trop forts. Un peu pénible dirons-nous…

Cette cuisson douce au four, est vraiment idéale. Le produit est cuit à cœur, sans odeurs et reste très moelleux. Préparé de cette façon, je l’apprécie vraiment.

DSC_0045bQuand il me reste un fond de champagne, je l’intègre dans une recette. Ici à la place du vin blanc dans le risotto, j’ai utilisé du champagne champagne.

Astuce cuisson risotto :si vous aimez le risotto très crémeux, il ne faut pas arrêter de le remuer et le mouiller très régulièrement. C’est la recette authentique. Des fois je l’aime plus compact en accompagnement. Pour cela, j’attends l’absorption complète du liquide avant de remuer et d’en rajouter. Dans ce cas, le riz absorbe tout le liquide et il est moins crémeux.

DSC_0035bDSC_0040bPavé de cabillaud à l’huile de safran cuisson basse température, risotto au champagne et oignons rouges (2 personnes)

Huile au safran

  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive de bonne qualité
  • 5 ou 6 pistils de safran

Au moins deux ou trois heures avant la cuisson, mélanger l’huile et le safran. Laisser infuser. Le safran est assez fort. Diminuer la dose selon votre goût.

Pavés de cabillaud à ‘huile de safran cuisson basse température

  • 2 pavés cabillaud
  • sel, poivre
  • huile de safran

Préchauffer le four à 110°. Saler (peu), poivrer les pavés. Les disposer dans un plat allant au four et verser dessus l’huile de safran. Faire cuire 20 à 30 minutes selon votre four.

Pendant la cuisson, préparer le risotto

Risotto au champagne et aux oignons rouges

  • 1 petit oignon rouge ou 1/2 gros
  • 1 verre de champagne
  • 1 litre de bouillon de bonne qualité et chaud
  • 160 grammes de riz arborio ou carnaroli
  • 1 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Je ne mets pas de parmesan avec un plat de poisson mais ce n’est que mon goût !

Préparer le bouillon et le laisser sur le feu très bas pendant la préparation.

Faire chauffer l’huile en même temps que l’oignon émincé pur éviter une coloration. Sur feu moyen. Après quelques minutes, quand l’oignon commence à être plus tendre ajouter le riz. Laisser cuire le riz à sec quelques minutes, les grains doivent devenir translucides. Puis ajouter le champagne. Ce choc thermique sur le riz est une étape incontournable.

Bien remuer, baisser le feu. Attendre que le champagne ait été absorbé puis ajouter une louche de bouillon. Remuer sans cesse. Mouillez à nouveau quand le riz a absorbé une grande partie du bouillon (mais il ne faut pas attendre l’absorption complète!)

La cuisson dure de 18 à 25 minutes environ. Regarder les indications sur le paquet. Un risotto se surveille, ce n’est pas un plat qu’on laisse tranquillement mijoter. Il faut le remuer pour qu’il reste crémeux et ajouter très fréquemment du bouillon.

Quand le riz est cuit (gouttez c’est le mieux), ajouter la crème, saler si besoin et servir aussitôt.

Si vous souhaitez un risotto moins crémeux poursuivez la cuisson et cesser d’ajouter du bouillon. Quand vous obtenez la consistance souhaitée, servez. C’est ce que j’ai fait pour cette recette.

Assemblage

Dresser le poisson, son jus de cuisson et le risotto.

DSC_0032b

Souvenirs souvenirs – Riz au lait à la vanille

Je pense être une des rares personnes à ne pas associer le riz au lait à mon enfance. Le riz au lait, c’est un dessert que j’ai apprécié (et adoré) plus tard…

Je l’aime crémeux et très vanillé. Il y a tout un tas de recettes de riz au lait. Dans la mienne je mets de la crème et du lait entier.

Pour plus de légèreté on peut mettre de la crème et du lait demi-écrémé ou uniquement du lait demi-écrémé.

J’ai découvert dans mon magasin bio les produits de la marque maison vanille. Des gousses, du sucre vanillé, de l’extrait… La saveur est superbe. Quelle qualité ! Et vu ma passion pour la vanille, il fallait que je parle de ces magnifiques produits. http://www.maisonvanille.com/

Riz au lait à la vanille

  • 120 gr de riz rond
  • 100 gr de sucre
  • 75 cl de lait entier
  • 20 cl de crème liquide
  • Une belle gousse de vanille

Faire cuire le riz dans l’eau bouillante 3 minutes et rincer. Cette étape n’est pas obligatoire, certains sont contre. Moi je préfère laver le riz avant de l’utiliser.

Faire bouillir le lait, la crème et les grains de vanille grattés sur la gousse. Ajouter le sucre et le riz.

Poursuivre la cuisson de 30 à 40 minutes sur feux doux. Plus la cuisson sera longue, moins il y aura de liquide.

Personnellement je l’aime très crémeux, donc j’arrête la cuisson vers 30 minutes.

Laisser refroidir et mettre au frais.

Des petits moments de joie – Mon portrait de blog par 750 gr.com

Mon blog c’est un petit endroit à moi, un petit lieu que je chéris, qui me tient à cœur… Il prend de plus de place dans ma vie.

Alors quand un jour on m’a contactée pour faire le portrait de ce blog, j’ai vécu un vrai moment de joie. Parce que j’aime tellement la cuisine que ce petit bout de page publié sur internet c’est un peu magique…

Merci aux goûteurs officiels, aux inspirateurs et à ma moitié qui me suit toujours dans mes envies…

http://www.750g.com/article.26.934.9978.htm

Il n’y a pas que le chocolat à Pâques ! – Souris d’agneau confites aux aromates du Sud & légumes printaniers

Ce Week-End c’était l’occasion  de cuisiner de l’agneau. En général, je le cuisine en cuisson très longue et très douce. Cela confit la viande. Elle caramélise… Et le jus de cuisson absorbe toutes les saveurs des aromates.

Habitant le Sud de la France, j’ai la chance de ramasser mon thym et mon romarin dans la garrigue. Quand à l’ail, c’est la période de l’ail frais très parfumé.

J’ai accompagné mes souris de légumes primeurs, cuits séparément à la vapeur puis juste réchauffés dans un peu d’huile d’olive. Pour accompagner les légumes, j’ai réalisé une sauce vierge froide (huile d’olive, échalote, ciboulette, sel et poivre).

Souris d’agneau confites aux aromates du Sud & légumes printaniers (6 personnes)

  • 6 souris d’agneau
  • 6 gousses d’ail
  • une branche de thym
  • une branche de romarin
  • sel, poivre
  • 6 carottes
  • 24 pommes de terre nouvelles de petites tailles
  • un chou romanesco
  • huile d’olive

Les souris d’agneau

Les sortir une heure avant de commencer. Préchauffer le four à 150°.

Préparer la viande : la saler et la poivrer. Mettre un filet d’huile d’olive au fond d’une cocotte allant au four et y déposer les souris. Déposer dessus : l’ail (en chemise, les gousses non épluchées, mais écrasées), le thym et le romarin. Arroser d’huile d’olive. Saler et poivrer. Ajouter un grand verre d’eau. Refermer la cocotte.

Faire cuire 3 heures à 150° puis 2 heures à 110°. Arroser de jus de cuisson très régulièrement.Remettre de l’eau si besoin et bien gratter les sucs de cuisson.

Légumes printaniers

Les cuire séparément au cuit-vapeur : carottes (20 minutes), les bouquets du chou (10 minutes), les pommes de terre ( 25 minutes).

Juste avant de servir, faire chauffer les légumes dans un peu d’huile d’olive sur feu très doux.

 

Tournicoti tournicota – Torsades au beurre d’après Martha Stewart

J’ai régulièrement l’occasion de me procurer des produits de chez Globus en Suisse,on pourrait le comparer à nos monoprix ou Lafayette gourmet. Que des merveilles en épices, condiments et aides culinaires. Notamment des moulins avec des sucres (merci ma sœur) accompagnés de divers petites choses délicieuses : vanille, café, chocolat… Pour cette recette, j’ai utilisé un moulin avec du sucre, du chocolat et du café.


Je suis fan de cette enseigne, accro à certains de leurs produits (les curry notamment)

Torsades au beurre

  • 115 gr de beurre à température ambiante
  • 100 gr de sucre
  • 1 gros blanc d’œuf
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 210 gr de farine
  • 1/2 cuillère à café de gros sel
  • moulin à sucre café/ chocolat ou sucre en poudre

Battre le beurre et le sucre au batteur (ou au robot) jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter l’extrait de vanille. Verser peu à peu la farine et le sel. Continuer à battre en réduisant la vitesse du batteur (ou du robot). Former une boule de pâte et la mettre au frais 15 minutes.

Préchauffer le four à 180°.

Sortir la pâte. Former des boulettes de 2 cm de diamètre environ puis en faire des boudins. Torsader les boudins et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Espacer des torsades car elles s’aplatissent un peu à la cuisson.

Avant de les mettre à cuire parsemer de sucre aromatisé ou sucre fin.Mettre au four 13 à 15 minutes. Elles doivent être à peine dorées sur les bords.

Parfaites avec un thé ou un chocolat chaud… Et des copines…